La mode se démode, le style jamais
(Coco Chanel)

mercredi 11 juillet 2012

Je suis une blogueuse old school (3/3)

Dans ce troisième volet, je vais soulever une remarque intéressante que m'a faite l'Homme, il y a déjà quelque temps : "On fait un des métier où on est le plus mal habillé". Et j'ajouterai, ce, bien qu'on soit en contact avec le public.
Cette remarque est tombée alors que j'étais dans une phase "Mais comment je vais m'habiller ?" avant mon entretien avec mon rédacteur en chef. Elle m'a fait sourire sur le coup. J'y ai réfléchi un peu plus profondément après.

Et c'est vrai qu'en regardant les "gens de la pub", qui sont de l'autre côté de la vitre, et mes collègues (et moi-même, soyons francs), il y a un vrai contraste qui, pour nous tous, est relativement normal. Et ce n'est évidemment pas spécifique à cette rédaction. J'ai eu l'occasion de côtoyer des journalistes dans plusieurs agences, et systématiquement le jean était l'élément de base des garde-robes. Il règne en maître et je pense n'avoir jamais vu de collègue en tailleur et talons aiguilles.

Bien sûr, je vois déjà arriver toutes les journalistes des magazines féminins, ou des personnes qui sont un petit peu moins sur le terrain. Mais je tiens à préciser que je travaille dans la PQR (sigle barbare pour parler du quotidien classique, qu'on trouve surtout en province... à Paris, ce sera Le Parisien). Ca n'a donc rien à voir avec la presse magazine. Je n'aurai donc pas une conférence de presse dans un grand hôtel de luxe, mais serai invitée sur le chantier pour en observer toute l'avancée des travaux. Intéressant, mais salissant !

Pourtant, comme je vous le disais, j'essaie d'allier mes contraintes journalistiques et mes goûts de blogueuse mode. J'ai été un petit peu cataloguée par mes collègues, mais j'en joue aussi. Et je n'ai pas peur de mettre mes bottes en caoutchouc quand il s'agit d'aller faire les photos de la foire du coin, qui se déroule dans un champs... et qu'il pleut des cordes !

J'allie donc l'esthétique au pratique et au confortable, autant que possible... Et on ne se refait pas, j'aime faire attention à l'image que je renvoie et, d'une certaine manière, à celle que je donne du journal que je représente lorsque je suis en reportage.

Voilà, ça sera tout pour ce petit volet de ma vie. Si vous avez des questions, n'hésitez pas, j'essaierai d'y répondre !
Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. C'est vrai que tous les journalistes des quotidiens généralistes que j'ai rencontrés étaient habillés à la va comme je te pousse ;-). Maintenant que tu me le dis... Tu dois un peu faire figure d'ovni, non ?

    RépondreSupprimer
  2. Salut. Je découvre ton blog. Très sympa.
    Je me retrouve dans ton article. Je passe mon temps à regarder les gens, leur style et à les photographier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, je suis contente qu'il te plaise :)

      Supprimer